NUEVO DIGITAL - Internacional

AFP
Javier Monjas - 26/11/2012 - 04:43 AM   GMT+01:00

ImprimirCompartir en FacebookCompartir en TwitterCompartir en MenéamePublicar en del.icio.us

Les inscriptions "Islam hors d'Europe", "Ici c'est chez nous", et les croix celtiques qui ont été tracées sur les murs de la mosquée n'ont pas encore été effacées. Sur un mur de l'internat du lycée catholique Sainte-Marie à La Verpillière (Isère), à quelques centaines de mètres, un même graffiti avec l'inscription "Ici c'est chez nous" et une croix celtique ont également été retrouvés samedi matin, qui pourraient avoir pour origine le ou les mêmes auteurs.Quelque 300 personnes se sont rassemblées en soutien à la communauté musulmane, dimanche après-midi devant la mosquée de Villefontaine (Isère), cible de tags islamophobes dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris auprès des organisateurs et des gendarmes.
Des musulmans de la région, des représentants d'autres confessions ainsi que des élus et le sous-préfet de la Tour-du-Pin étaient présents.

Lors des prises de parole, "j'ai demandé une commission parlementaire sur la recrudescence des actes anti-musulmans en France", a rapporté à l'AFP le recteur de la Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane.

Navegación

Entrada anterior:
‘Servicios sociales’: La vanguardia del fascismo progresista contra la sociedad general

Entrada siguiente:
Los obispos de Estados Unidos promueven la canonización de una activista comunista

Últimas entradas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sindicación
RSS 1.0
RSS 2.0
ATOM